Notice (8): Undefined index: Coordonnee [APP/Controller/AppController.php, line 1007]
Notice (8): Undefined index: Horaire [APP/Controller/AppController.php, line 1022]
Discours d'ouverture du comice - Cheviré le rouge
Monsieur le Sous-Préfet,
Monsieur le Sénateur Retailleau, est excusé,
Monsieur le Député,
Madame Leroy, monsieur Janneteau,
Monsieur le Président de la communauté de communes de Baugé et conseiller départemental,
Monsieur le Président du comice cantonal,
Mesdames et messieurs les maires,
Madame le maire de Chartrené est excusée ainsi que monsieur le maire de Clefs-Val-d'Anjou,
Mesdames et messieurs les conseillers municipaux,
Mesdames et messieurs les comités consultatifs,
Monsieur le président du comice agricole,
Mesdames et messieurs les membres du bureau du comice agricole,
Mesdames et messieurs les présidents d'associations et leurs sociétaires,
Mesdames et messieurs les bénévoles, chers amis...

Je vous remercie de votre présence et de votre participation à ce 141ème comice agricole de notre beau canton et dont le thème est : TERROIR D'ICI ET D'AILLEURS.

Le comice agricole est une organisation représentant un travail de trois années en amont de la manifestation. Cela implique la mobilisation d'un nombre impressionnant de presque 170 bénévoles pour un déroulement bien huilé du programme de ces deux journées exceptionnelles.

Je suis très honoré mais aussi très ému de vous accueillir à Cheviré le Rouge, notre commune, dont j'ai le plaisir et la fierté d'en être le représentant officiel et que je voudrais vous présenter en quelques chiffres :
La superficie de Cheviré le Rouge est de 3596 hectares (35.96 km2) avec une altitude moyenne de 37 mètres.
954 habitants au dernier recensement permet à notre commune d'être dans les plus importantes de l'ancien canton de Baugé. Soit une densité de 26,5 habitants/km².
Nous possédons quelques édifices qui sont notre fierté, avec l'église Saint-Médard du 11ème siècle dont la toiture va être restaurée, ses lavoirs, son école, son musée d'Art sacré, ces quatre jeux de boules de fort, dont deux sont en terre et sont les seuls du département.
Les orgues de l'Eglise Saint-Médard qui sont en cours de restauration où le célèbre Marcel Dupré y joua et y composa.

Quelques mots sur la réorganisation administrative qui suit la Révolution. En 1790, la commune de Cheviré le Rouge est rattachée au canton de Montigné puis de Jarzé, et à son district.
En 1800 elle est rattachée au canton de Baugé et à l'arrondissement de Baugé, et à sa disparition en 1926, à l'arrondissement de Saumur.


Nous parlons du comice, mais que peut-on dire sur l'histoire du comice ?
Ce sont les sociétés d'agriculture qui sont à l'origine des comices d'aujourd'hui. Elles existaient déjà avant la Révolution Française.
En 1788 ; Louis XVI en personne remit un prix au premier lauréat des sociétés agricoles dans la généralité de Paris (la généralité qui était une circonscription administrative de l'Île-de-France créée en 1542. Paris fut siège d'une des dix-sept recettes générales créées par Henri II et confiées à des trésoriers généraux (Édit donné à Blois en janvier 1551).

Les comices furent supprimés sous la Terreur, et les sociétés d'agriculture devaient renaître progressivement plus tard vers 1830, dans un esprit post-révolutionnaire. On inaugura des cortèges dans les fêtes officielles, des chars porteurs de symboles allégoriques, traînés par des bœufs décorés et surmontés de reines d'un jour.

Le monde des champs est fortement évoqué et glorifié dans ces manifestations.

Les gardes nationaux en armes se mêlent aux laboureurs portant la bêche ou la houe sur l'épaule.

Depuis ces temps et sans faillir, notre région perpétue la tradition.
Certes, les représentants de l’État et les élus ne sont plus armés... sauf de leurs discours... et les agriculteurs ont délaissé les fourches pour enfourcher des tracteurs puissants, les mêmes qui ont remplacé les bœufs pour tracter les chars.

Plus de reines et de miss car toutes les filles sont belles et plus particulièrement les filles de Cheviré le Rouge, comme chacun le sait.

En août 2015, le comice agricole de Cheviré le Rouge sera une grande fête rurale : les paysans, les terriens partagent leurs vies avec les autres ruraux venus ou revenus peupler nos beaux terroirs.

C'est donc sur le thème de TERROIR D'ICI ET D'AILLEURS que vous êtes tous rassemblés pour retrouver, découvrir ou simplement déguster des plaisirs simples, mais chargés de tant de valeurs ancestrales et de beaux projets pour l'avenir ensemble.

Pour que cette fête se réalise aujourd'hui, c'est grâce aux bénévoles. J'ai participé à la conception des chars où 35 000 fleurs ont été réalisées dans les foyers, c'est 6 mois de présence presque chaque jour pour confectionner ce char représentant un bateau de Loire à l'échelle ½.
C'est l'énergie de tous nos agriculteurs qui ont aménagé tous les terrains. Ils l'ont fait sur leur temps, ils l'ont fait avec leurs engins agricoles, ils l'ont fait avec leur gazole, ils ont même travaillé sous la pluie.
C'est l'énergie de nos entreprises qui ont également participé à cette préparation et dans les mêmes conditions.
La tradition ne se perd pas mesdames et messieurs, et c'est en vivant avec toutes ces personnes et dans ces moments là, que l'on se rend compte de la force, et de la conviction qui permet de conserver notre ruralité et nos traditions.
Au-delà de cette belle fête, je voudrais avoir une pensée toute particulière pour nos amis agriculteurs qui vivent des moments difficiles, avec la filière laitière, la filière porcine et la filière bovine, et qui je l'espère seront entendus en hauts lieux.

Un grand merci au Président du comice cantonal, au président du comice communal et à son bureau, un grand merci pour les jeunes agriculteurs, un grand merci à tous les bénévoles de Cheviré le Rouge, avec un appui particulier aux réalisateurs des chars et enfin un grand merci aux bénévoles extérieurs qui participent au bon déroulement de ces deux journées.
Merci à tous les participants des labours, merci à tous les propriétaires d'animaux et merci aux producteurs de Pays.
Réservés exclusivement aux producteurs, et sans revendeurs, les marchés des Producteurs de Pays sont coordonnés par la Chambre d’agriculture. Ils valorisent la richesse et la diversité des terroirs, privilégient la rencontre, l’échange entre consommateurs et producteurs, mettent en avant la saisonnalité des produits locaux.
L’esprit du marché de producteurs de pays rejoint celui du comice agricole du canton. Les organisateurs de cette fête rurale veulent que cet événement allie convivialité et découverte des richesses locales et des acteurs qui font vivre la ruralité.
Merci à la chambre d'agriculture pour son investissement et aussi, si je puis me permettre, pour le vin d'honneur qu'elle va nous offrir.

Un grand merci également à monsieur le maire de Baugé en Anjou qui n'a pas attendu le 1er janvier 2016 pour nous faciliter matériellement la réalisation de certaines installations. Monsieur le maire merci.

Enfin, à toutes et à tous, je souhaite un comice inoubliable à Cheviré le Rouge pour l'édition 2015, juste avant de vivre un moment historique qui surviendra le 1er janvier 2016 avec la nouvelle commune de Baugé en anjou.